La réflexologie est l'appellation moderne de pratiques manuelles issues de la médecine traditionnelle chinoise, liée à la digitopuncture et à l'acupuncture. Ses origines remontent au moins à 5000 ans. Il existe des traces de cette pratique dans les cultures égyptienne, en Grèce et en Asie.

 

Mais la réflexologie moderne ou occidentale a été développée au début du 20ème siècle par des médecins américains et européens qui ont analysé le rôle des réflexes dans le système nerveux.

 

Elle trouve ses fondements dans les travaux du Dr Fitzgérald, médecin américain, qui publie en 1915 la « thérapie des zones », modèle anatomique qui sépare le corps en 10 zones longitudinales ( de la tête jusqu'aux pieds), 5 zones de chaque côté de la ligne médiane. Il décrit la projection de chaque organe faisant parti d'une zone, sur les pieds et les mains.

 

C'est Eunice Ingham, physiothérapeute américaine et collaboratrice des Dr Fitzgérald et Riley, qui fit connaître la réflexologie plantaire au grand public en publiant un ouvrage en 1938 «  Ce que les pieds peuvent raconter grâce à la réflexologie ». Elle élabore une carte détaillée établissant une correspondance entre les points et les zones des pieds avec  les organes du corps.

 

 

Puis les grandes lois de la réflexologie ont été dégagées en France à la suite de travaux en neurophysiologie, notamment du Dr Jean Bossy ( 1929- 2009). Professeur à la faculté de médecine de Montpellier, son ouvrage « Bases neurologiques des réflexothérapies » demeure une référence.